Prévention Burn-out à travers l'éthique de la relation

Prévention Burn-out à travers l'éthique de la relation selon la thérapie non-verbale Benenzon
Organisateur: 
Centre Benenzon Belgique
Activité: 
Formation
Date: 
Lundi 22/02/2021 - 09:30 à Mardi 23/02/2021 - 16:30
Prix: 
250 €
Lieu: 
Centre Benenzon Belgique
Avenue Général Eisenhower, 132
Bruxelles 1030
Belgique
BE
Accessibilité: 
Tout le monde
Thèmes: 
Stress & Burn-out
LE CONSTAT : La singularité du burn-out des professionnels en milieux de soin (milieux hospitaliers, maisons de repos, SRG, etc.) réside entre autres dans ce que l'on appelle la "souffrance éthique", c’est-à-dire le décalage, la discordance qui s’installe d’une part entre l’idéal professionnel, les valeurs intrinsèques à la vocation professionnelle et d’autre part la réalité et les exigences du terrain.  Bien que les soignants soient toujours à l’œuvre, répondant à des demandes constamment renouvelées, à des besoins toujours prégnants, nombreux sont ceux qui présentent une détresse psychologique préoccupante pas toujours aisée à déceler.  Afin de continuer à fonctionner dans de telles conditions et de « tolérer » leur souffrance éthique, certains professionnels du soin développent divers mécanismes de défense tels que le fatalisme, l’évitement, la généralisation ou encore l’intellectualisation.  Mais ces mécanismes ont une efficacité limitée et un mal-être demeure, signe d’un engagement professionnel qui ne peut se réaliser pleinement.

 

LA FORMATION :

Notre formation propose un temps de réflexion autour de cette souffrance et propose des outils pour la traiter. 

L’éthique, ou plus justement la philo-éthique, du modèle de thérapie non-verbale Benenzonienne vise avant tout la prise en soin du soignant lui-même, afin qu’il soit en pleine mesure de protéger le bénéficiaire de ses propres souffrances, qu’elles soient personnelles, éthiques, institutionnelles ou sociales.   Dans les avions, en cas de dépressurisation, les normes de sécurité exigent que les adultes mettent un masque avant d’aider les enfants à mettre le leur.  Ce geste, cette protection de soi avant de protéger ceux dont on a la responsabilité, est le seul qui nous permette de venir en aide à cet autre plus fragile.  

Nous proposons donc une formation qui vise la prévention didactico-thérapeutique du burn-out à travers une remise en lien entre le professionnel et son désir éthique dans les milieux de soin.  

Comment se reconnecter au désir initial d’être en relation avec l’autre, d’être dans le soin si ce n’est par l’agir.   En effet, si la dimension nécrosée du désir peut se parler, nous avons néanmoins pu constater dans notre pratique que ce dernier pouvait s’actualiser, se modifier vos se  « réparer » de façon bien plus efficace lorsque l’on pouvait l’agir dans une relation et un contexte sécure. En effet, il n’existe pas de désir de soin sans relation à cet Autre a soigner.  Le circuit du désir passe obligatoirement par l’Autre car le désir ne peut pas se suffire à lui-même.  La spécificité de cette formation tient, justement, du fait que le rapport à soi et aux autres sera exploré essentiellement dans sa dimension didactique et non-verbale.  Le non-verbal nous amène tout de suite dans la relation dans son invitation à « être ».   Nous proposerons donc une formation qui part de l’expérience, du vécu personnel dans sa relation à l’autre vers la compréhension et la théorie.  C’est dans ces expériences relationnelles groupales que se réactualise le désir et le plaisir de la relation mais aussi les frustrations et les difficultés que cela suscite à chacun.   

Au travers de quatre expériences de groupe dans la communication non-verbale, il sera proposé au professionnel de "re-connaître" ce qui lui appartient dans la relation à l’autre afin de cheminer vers une éthique propre à chacun.  Nous inviterons le professionnel des milieux de soin à se reposer les questions à propos de sa temporalité propre, de sa territorialité, de son transfert et de sa douleur éthique.  Nous mettons en lien ces vécus singuliers ravivés durant les séances collectives avec les concepts théoriques propres au modèle Benenzon amenant à la création d’un outil applicable au quotidien.  Cet outil, expérimenté et complété tout au long de la formation, permettra au soignant de ne pas « se perdre de vue », opérant ainsi une prévention et une évaluation quotidienne des risques de burn-out.

POUR QUI :

Personnel médical (aide-soignant(e)s, infirmier(e)s, médecins), paramédical (kinésithérapeute, logopède, ergothérapeute, …), pédagogique (éducateur(trice)s, encadrants spécialisés, …) social (assistant(e)e social(e), psychologue, …).