Supervision personne de confiance : discussion des cas (VERCAFB

Organisateur: 
NCOI NV
Activité: 
Formation
Date: 
Jeudi 25/02/2021 - 14:00 à 17:30
Prix: 
324 euros HTVA €
Lieu: 
Virtual Classroom
Belgique
BE
Accessibilité: 
Tout le monde
Groupe cible: 
Délégué syndical, Autre, Personne de confiance, Ressources Humaines, Employeur ou membre de la ligne hiérarchique
Depuis le 1er septembre 2014 (loi du 28/02/2014 relative aux risques psychosociaux), on attend des personnes de confiance qu'elles suivent au moins une fois par an une supervision qui leur permet de parfaire leurs connaissances, leurs compétences et leurs capacités. Une réflexion sur leurs propres interventions est prévue dans le cadre de cette supervision. Cette dernière propose également une écoute des personnes de confiance qui sont en cours de gestion avec un dossier difficile. Cette supervision se focalise sur 'la discussion de cas'. Dans un premier temps, plusieurs méthodes, afin de faciliter des réponses à des questions en rapport avec des dossiers, sont offertes. Dans un second temps, les méthodes proposées peuvent être utilisées pour obtenir des éclaircissements dans un dossier en cours de traitement. Et inversement, vous avez la possibilité d'aider d'autres personnes de confiance avec leurs dossiers. Avantages Vous expliquez votre propre cas et en discutez en détail avec le formateur et les autres participants. Grâce à cette approche interactive, vous obtenez des informations plus approfondies concernant votre rôle et découvrez des pistes à explorer dans le cadre de la gestion de vos propres dossiers. Résultats Vous exercez votre rôle de personne de confiance avec plus d’assurance. Vous gérez efficacement vos dossiers difficiles. Destiné à Les personnes de confiance

Programme

Les cas pratiques apportés par les participants constituent la majeure partie de cette supervision. Vos cas pratiques sont examinés sur base de différentes méthodes. Vous apprenez ainsi à traiter les cas d'une manière différente.

Sur base des discussions de cas, il y a aussi la possibilité de rappeler la politique en matière de bien-être psychosocial.